Image

Le mot Pyrénées est synonyme de montagnes, de sommets enneigés qui nous défient à les conquérir à pied, profitant de chaque pas, de chaque instant de connexion intime et personnelle avec la nature à l’état pur. C’est ainsi, en marchant, que nous devons parcourir le Val d’Aran, cette vallée encadrée d’immobiles géants et sillonnée par d’innombrables courants d’eaux vives de tempérament jeune et intrépide.

Torisme Val d'Aran 1Suivant les marques du sentier GR-211, nous allons en faire le tour dans le sens des aiguilles de la montre, ce qui nous permettra de découvrir une grande partie des beautés de cette région singulière, dont le caractère particulier et une forte personnalité la distinguent du reste du territoire pyrénéen. Nous entamons notre voyage à travers l’era Val d’Aran (le Val d’Aran en aranais, dialecte autochtone de l’occitan) à Vielha, la capitale et ville plus importante de la région.

Les présentations de la vallée ont lieu au Musèu dera Val d’Aran. Situé dans la Tor deth generau Martinhon (tour du géneral Martignon), ce musée est le point de départ idéal pour une première approche de la géographie, l’histoire et l’ethnographie aranaises.

visitvaldaranPuis, nous vous proposons une promenade à travers l’art dans la glèisa (église) de Sant Miquèu, l’une des plus importantes du circuit roman du Val d’Aran. Son clocher, au profil de style gothique facilement identifiable, fait partie de l’histoire de Vielha depuis les temps médiévaux.

Flânez dans les ruelles du vieux centre et, à l’heure du repas, reprenez des forces à la table de chez Deth Gormán. Un réconfortant menu composé d’une òlha aranesa suivie d’un succulent civet de sanglier va sans doute vous transporter au ciel de la gastronomie aranaise.

olla aranesa deth gormanDans l’après-midi, nous vous proposons une visite au  Musèu dera Lana, une ancienne usine textile du XIXe équipée de machines qui fonctionnaient grâce à la force motrice des eaux du Nere, pour fabriquer des vêtement de laine des moutons des Pyrénées. Avec un peu de chance et de patience, vous rentrerez de ce voyage équipés d’un gros pullover idéal pour combattre le froid des montagnes.

aran ruralLe soir, détendez-vous au spa de Tierras de Arán et savourez les plaisirs de la cuisine traditionnelle aranaise avant de jouir d’un repos bien mérité dans une de ses originales chambres de style rural local, chacune d’entre elles décorée avec soin de façon différente aux autres.

Une nouvelle journée annonce de nouvelles découvertes : vers le nord, suivez le cours de la Garonne jusqu’a la Casa deth senhor d’Arròs (Maison de Monsieur d’Arròs), une construction noble du XIXe qui abrite le siège de l’Archiu Istòric Generau, l’archive historique de la région. Les férus d’histoire pourront sans doute y satisfaire leur curiosité sur les terres d’Aran. Continuez à longer le torrent jusqu’à Vilamòs.

ecomuseuFaites une halte à l’Ecomuseu Çò de Joanchiquet pour découvrir les secrets de la maison traditionnelle du Val d’Aran et la vie qui s’y déroulait. Partagez avec vos hôtes les excellents pâtés d’Eth Paer et partez avec eux à l’aventure au saut deth Pish, une cascade à couper le souffle, ou montez jusqu’à l’Artiga de Lin pour découvrir les Uelhs deth Joeu, là où l’eau provenant du glacier de l’Aneto surgit de la terre après quatre kilomètres de parcours souterrain.

saut deth pishLe soir, arrêtez-vous à Casa Campasera, un gîte où Jaume et Cristina maîtrisent l’art de vous faire sentir chez vous. Suivez le cours de la Garonne en aval et… voilà, vous êtes en Baish (bas) Aran.

À Bossost, découvrez chacune de ses sept chapelles (pour être exacts, il n’en reste que six debout, la septième étant en ruines). À ces sanctuaires construits pendant le XIXe pour combattre une épidémie de choléra, les légendes attribuaient des pouvoirs protecteurs. C’est probablement ici que nous retrouvons le meilleur exemple d’art roman aranais: l’église la Mair de Diu dera Purificacion, la seule de toute la vallée qui n’a pas souffert de rénovations ni d’agrandissements postérieurs.

Offrez-vous un double cadeau: goûtez le délicieux caviar de l’usine à caviar de Les puis émerveillez vos papilles lors d’une vraie expérience gastronomique slow food à Er Occitan. Découvrez l’esturgeon du Val d’Aran, l’andito (charcuterie typiquement aranaise) de Bossost ou, encore, le meilleur veau bio des Pyrennées.

er occitanMontez au col du Portilhon pour explorer l’Aran Park -une réserve de faune autochtone : loups, ours, cerfs…)- ou, pourquoi pas, vous perdre dans l’immense forêt de sapins de Còth de Baretja. Respirez, marchez, observez, méditez, écoutez, asseyez-vous sur un rocher… si l’expérience ne vous transforme pas, vous n’allez sans doute pas oublier de si tôt ce long moment de retrouvailles avec vous-même.

Poursuivez cette aventure presque mythique aux Termes de la Baronia de Les. Deux mille ans auparavant, les premiers romains installés dans la vallée, profitaient déjà des propriétés médicinales de ces eaux sulfureuses. À la tombée de la nuit, guidez vos pas jusqu’à la Casa Nieves, ancienne maison aranaise reconvertie en gîte dans l’ancien village de Bossòst, au Cap dera Vila.

Poursuivez votre voyage jusqu’au lieu ou la Garonne reçoit les eaux de l‘arriu (torrent) Toran, où vous tournerez vers l’est, suivant toujours les marques rouges et blanches du sentier. Vous êtes sur le point d’accéder à l’une des vallées les plus magiques et paradisiaques de la région, la val de Toran.

val de toran 2Toujours vers l’amont, vous arrivez à Canejan puis, tout de suite, à Sant Joan de Toran, deux petits hameaux qui ont gardé l’âme rurale des Pyrénées aranaises traditionnelles. Persévérez dans votre marche jusqu’au Refugi dera Honeria pour partager un bon repas de montagne avec d’autres compagnons de route.

Ici, en automne, les visiteurs ont le privilège de pouvoir écouter l’un des spectacles naturels les plus puissants: le brame des cerfs mâles qui, à la saison des amours, entrent en compétition pour conquérir les femelles. Sinon, au printemps ou en été, vous pouvez tenter de traquer les traces des ours installés dans la vallée, provenant du versant français, lieu de leur réintroduction.

Le soir, de retour au refuge, à la lueur d’une bougie ou sous les étoiles, c’est le meilleur moment pour ouvrir le recueil de poèmes Era Val d’Aran, l’une des œuvres fondamentales de la littérature du Val d’Aran. Savourez cette belle langue dans l’immensité de la nuit…

montgarriReprenez votre route en direction du sanctuaire de Montgarri, un lieu légendaire du XVIe qui marquait l’accès traditionnel à la Vallée depuis le Pallars Sobirà (en Catalogne) avant la construction du tunnel de Vielha. Prenez un bon repas de cuisine du terroir au refuge du même non, sur les rives de la Noguera Pallaresa, et promenez-vous sur le plan de Beret à cheval ou à vtt.

aran rural 4

Au Banhs de Tredòs, un bain dans les eaux thermales vous redonnera des forces pour continuer le périple. À Salardú, une statuette romane suspendue sur l’autel de l’église de Sant Andrèu est un véritable bijou du roman aranais et mérite le détour.

tredosAussi, vous pouvez arriver jusqu’à Arties pour admirer les scène du Jugement Dernier de l’église de Santa Maria. Après cette immersion dans l’art médiéval, c’est le moment de se détendre dans le spa du Parador d’Arties. Plaisir et détente se conjuguent dans un site historique : la maison de Don Gaspar de Portolà, l’homme qui découvrit la Californie.

crist salarduLa dernière étape du voyage a lieu intégralement dans le Naut (Haut) Aran. À Salardú, découvrez le fonctionnement d’une meule à farine ou, encore, visitez le Pyrenmusèu, un curieux musée des Pyrenées. Montez jusqu’aux jolis hameaux d’Unha ou Baguergue.

Au Musèu dera Nhèu découvrez la relation intime des populations de la vallée avec la neige, apprenez tout sur le mode de vie des paysans de la région au Musèu eth Corrau savourez l’un des meilleurs fromages des Pyrénées à la Hormatgeria Tarrau.

lleidaturEn quête d’émotions fortes? Marchez entre les lacs d’origine glacial du circ de Colomèrs: un spectacle de bleus vifs, verts purs et blancs éblouissants, vous ne serez pas déçu. L’hotel Colomèrs, à Salardú, et la Casa Irene, à Arties, sont autant d’excellents choix pour une dernière et paisible nuit dans la vallée des vallées.

© Roger Jiménez – Slowing Catalunya

Photo © Torisme Val d’Aran – Aran Rural – Er Occitan – Banhs de Tredòs – Camins dels Pirineus

Anuncis