119

Vrai labyrinthe de ruelles en montée et en descente et lieu emblématique de la ville, El Call de Gérone fut au Moyen Âge méprisé, voir mis à sac à plusieurs reprises pendant le XIVe, prélude de l’expulsion de la communauté juive de la péninsule qui aurait lieu en 1492.

Pour s’y rendre depuis la gare, il suffit de marcher en direction nord-est jusqu’au Carrer Nou, qui vous mène au pont de Pedra. Faites une halte sur ce pont, à mi-chemin entre les deux rives, pour profiter de la vue tout à fait pittoresque sur les maisons donnant sur la rivière Onyar. C’est l’après-midi que les couleurs prennent leurs plus beaux reflets, quand la lumière du soleil illumine les façades aux différents tons de jaune et ocre.

194

De l’autre côté du pont, vous pénétrez le Barri Vell (quartier ancien), datant de l’époque romane. À l’occasion des fêtes de Pâques, la procession des manaies (soldats romains) vous renvoie à l’époque de l’Empire Romain. Marchez sous les voûtes de la plaça del Vi (place du vin) et poursuivez votre chemin jusqu’au carrer dels Ciutadans (rue des citoyens) pour atteindre, finalement, la plaça de l’Oli (place de l’huile).

106

Les toponymes en disent long sur l’importance des gremis, ou corporations qui regroupaient les différents professionnels: Peixateries Velles (vieux poissoniers), Ballesteries (fabriquants d’arbalettes), Caldererers (chaudronniers), etc. Un petit creux? Dans le carrer Calderers, vous pourrez découvrir la saucisse sucrée (“botifarra dolça”) accompagné d’un verre ratafia (liqueur d’herbes et noix), parmi bien d’autres délices de la gastronomie populaire de Gérone.

121

Dans le carrer de la Força, le cardo maximus de la Força Vella -la ville romane- et plus tard la rue principale d’El Call -nom qui désigne le quartier où habitaient les juifs- au Moyen Âge. Enfoncez-vous dans la dédale de ruelles étroites, toujours pentues… montez et descend des escaliers, sans urgence. Glissez un œil discret dans les entrées, regardez à travers les trous de serrure…

Prenez pour siège l’une des incomptables marches et tentez de trouver le ciel entre les murs en pierre, comme l’ont probablement fait des milliers de personnes de la communauté juive jadis. Découvrez l’identité et le mode de vie de ce peuple au Museu d’Història dels Jueus, au Centre Bonastruc ça Porta. Vous pouvez également goûter à la cuisine sépharade au Bau Bar, à la Pia Almoina, au pied de la Cathédrale.

123

Pour en savoir plus sur le legs juif, l’hôtel Llegendes de Girona vous propose un circuit guidé dans le Call de Gérone, ainsi que dans la ville de Besalú. Si vous avez la chance d’être à Gérone au mois de mai, vous allez profiter d’un merveilleux spectacle grâce aux décorations à base de fleurs aux mille formes et couleurs qui ornent la ville. Une autre date à ne pas rater c’est la fête de Sant Narcís, celle-ci en automne.

En début d’après-midi, visitez la Cathédrale et laissez-vous émerveiller par l’immensité de l’espace. Levez les yeux et admirez les couleurs miroitantes des vitraux et les voûtes infinies. Faites le tour du cloître et écoutez le silence du paradis. Seulement le doux murmure de l’eau qui s’écoule, placidement.

142

Voyagez au XIVe avec La sorcière en pierre dans vos mains… quand vous aurez trouvé la Guisla Recasens, la sorcière de la cathédrale immortalisée dans l’une des gargouilles du monument, descendez jusqu’à Sant Feliu, pour flâner, vous reposer sur un banc… Imaginez-vous dans le caldarium ou le frigidarium des Bains Arabes… quel plaisir…

150

Aussi plaisant que la visite de Sant Pere de Galligants, ancien monastère bénédictin dont ne reste que l’église et le cloître, partiellement restauré. Juste derrière celui-ci commence le passeig Arqueològic, un cadeau de la nature et de l’histoire à deux pas de Gérone. Promenez-vous dans les environs de Galligants et reposez-vous dans l’auberge du monastère de Sant Daniel, vous ne serez pas déçu.

167

Pour le lendemain, prenez des forces : nous vous proposons de découvrir la vallée de Sant Daniel, la balade préférée des habitants de Gérone. Montez jusqu’à Montjuïc, le mont des juifs, ou encore juqu’au passeig de la Muralla. Là-haut, la vue aérienne sur la ville et les environs de Gérone récompensent l’effort. Les jardins dels Alemanys, vrai havre de paix, méritent le détour.

175

Traversez toute la muraille jusqu’à la hauteur du couvent de Sant Domènec. Redescendez de la muraille et partagez un café et un xuixo (viennoiserie typique, farcie de crème anglaise et enrobée de sucre) avec les étudiants universitaires. Poursuivez votre chemin jusqu’à l’ancien couvent de la Mercè et mangez dans les Jardins de la Mercè. Rentrez à la ville nouvelle en empruntant un autre pont: les Peixateries Velles, Sant Agustí, Sant Feliu…

110

Finalement, dirigez vous vers le parc de la Devesa, vrai paradis vert au bord du Ter. Enfoncez-vous dans une mer épaisse et infinies de platanes qui semblent toucher le ciel… c’est une bonne occasion de dire au revoir et à la prochaine, parce que la “Lleona” vous attend. À bientôt!

197

Roger Jiménez / Slowing Catalunya

Advertisements